DIY | Restauration d’une guitare injouable – PARTIE 2 : Manche & Tête

La PARTIE 1 (intro, ponçage) est ici

Le manche

J’ai acheté le manche pour un peu moins de 60€ sur un site chinois, port compris. Je me suis dit que ça ne valait pas le coup d’investir 200€ dans un manche de Warmoth pour une guitare qui coûtait 2 fois moins cher. Je doutai également de mes compétences en lutherie, j’avais déjà bidouillé quelques guitares mais pas à ce point.

J’avais quand même envoyé un message au vendeur avant pour être sûr du bois annoncé (acajou), du radius (12″), de la largeur en bout de touche mais surtout que le diapason était bien le même que l’ancien manche (24.75″).

J’ai pas mal galéré à trouver un manche avec ces caractéristiques et dont la tête n’était pas prédécoupée. Celui que j’ai trouvé était initialement destiné à être collé et avait donc un peu de bois en trop après la touche et le talon était trop long et trop épais :

Le manche est arrivé bien emballé, il ressemblait comme deux gouttes d’eau aux photos du site, je me demande même si ce n’est pas le même… Avant de le recevoir je croisai les doigts car le grain du bois des photos laissait supposer une coupe sur quartier (ou la bonne partie d’une coupe sur dosse), donc un bois bien plus stable. Tellement d’espèces différentes sont classées comme acajou, que je n’avais aucune idée de la densité du bois. Avoir un manche coupé en quartier est donc rassurant. J’ai eu de la chance.

Par contre il y a des inconnues, je n’ai aucune idée de la qualité du trussrod ni de la manière dont il a été monté.
Il y a aussi des choses qui ne vont pas : les frettes étaient quasiment toutes tranchantes sur les côtés, elles n’étaient pas à niveau entre elles et surtout elles on été beaucoup trop biseautées sur les côtés, la largeur de la partie jouable du manche s’en trouve réduite.

Frets too much beveled | Frettes trop biseautées

Cela m’a obligé à prendre un chevalet qui permettait de régler l’espacement entre les cordes pour gagner 1 ou 2mm. Cela n’empêche pas la corde de mi aigu de glisser si j’appuie un peu trop fort… Du coup j’ai déjà acheté les nouvelles frettes et je vais pas attendre 2 ans pour les mettre.

Après avoir découpé le bois en trop en bout de manche, je me suis occupé de la  jonction corps / manche :

The neck body junction by itself doesn't move when holding the guitar / La jonction corps manche (pas encore vissée) ne bouge pas quand on tient la guitare

Le manche est bien solidaire du corps quand je lève la guitare (il n’y a pas les vis de fixation derrière), il l’était forcément un peu moins après avoir brûlé la guitare, le bois s’étant légèrement rétracté.

Un des avantages d’acheter un manche brut c’est de pouvoir façonner le profil comme on l’entend.
J’ai commencé par le raboter de manière symétrique jusqu’à avoir une épaisseur qui me convenait. Et en essayant de « jouer » dessus comme s’il y avait les cordes j’ai senti les parties qui devaient être retravaillées. Après plusieurs aller-retours entre ces étapes je suis arrivé sur un profil qui me convenait, c’est un profil asymétrique avec le côté des cordes aigu plus fin. Le manche reste quand même assez épais, je ne me suis jamais senti à l’aise avec les manches trop fins.
Bien prendre son temps pour cette étape pour arriver à un profil qui vous est vraiment confortable et travailler sur toute la longueur du manche pour avoir une surface bien régulière.

Après avoir fini avec les limes, une session de ponçage avec des papiers de différents grains et le tour est joué.

Neck shape

Je sais on ne voit pas grand chose sur la photo, c’était la nuit et j’ai utilisé un appareil pourri. Les photos de la partie 3 sont peut-être plus explicites.

Une fois la guitare finie j’ai mis à niveau les frettes entre elles.
Pour vérifier que le manche était bien plat je me suis fabriqué un petit outil avec une planche de pin (bien droite) sur laquelle j’ai limé l’emplacement des frettes. Ce qui m’a permis de régler précisément le trussrod pour faire le boulot correctement. Si des luthiers tombent sur ce post ils doivent bien se foutre de moi (les photographes aussi).

DIY homemade tool to check if the guitar neck is flat

J’ai ensuite collé du papier ponce sur un long bloc d’alu (bien droit lui aussi) et j’ai pu mettre toutes mes frettes à niveau en ponçant tout le long du manche, puis une fois à niveau j’ai fini avec un grain de plus en plus fin.

La tête

Après avoir mesuré pour définir l’emplacement des trous de perçage des mécaniques, j’ai dessiné la forme de la tête directement sur le bois. J’ai ensuite découpé grossièrement le contour à la scie sauteuse et percé les trous des mécaniques.

Straight string pull headstock roughly cut

J’avais pris en compte l’épaisseur des cordes dans mes calculs pour m’assurer que les cordes soient parfaitement alignées entre elles, mes mesures étaient très précises. Par contre mon habileté à la perceuse l’est beaucoup moins… Je me suis rendu compte à la fin en mettant les cordes que la mécanique de la corde de sol est un peu trop rapprochée de celle de la corde de ré. Je m’en occuperai une prochaine fois…

Reste plus qu’à limer et poncer la tête pour lui donner sa forme finale avant de passer le tout au chalumeau.

Partie 3 (Shou sugi ban & blindage) bientôt disponible